Tandis qu’hier nous tutoyions les cieux sous un soleil radieux au sommet du cirque, ce matin nous explorions les entrailles de la terre dans une atmosphère humide et fraîche. Nous étions toutefois ravis de nous abriter dans les grottes compte tenu de la pluie battante. La beauté des grottes de Bétharram n’a d’égale que son étendue, puisqu’elles ne comportent pas moins de 8km de galeries, dont 3km accessibles au public . Les enfants ont pu observer quelques formations calcaires et rocheuses spectaculaires: colonnes, bassins, mammouth, mosquée et autres formes fantasmagoriques et imaginaires. Ils ont appris à différencier stalactites et stalagmites. (D’ailleurs, sauriez-vous les reconnaître? Interrogation écrite à notre retour!) La visite d’une durée d’une heure et quart aura su charmer les coeurs de pierre et la balade en barque ainsi que le petit train ont parfait cette visite. Aussitôt le pique-nique avalé, sous abris, nous avons repris le car en direction d’Argelès-Gazost pour nous rendre au parc animalier. Miracle, ne venant pas de Lourdes, mais du probable changement de vallée, les gouttes nous ont épargné tout l’après-midi. Les enfants ont ainsi pu découvrir l’enclos des loups (aucune trace du Chaperon rouge), la tanière des 3 ours (mais sans Boucle d’or), en passant par les lynx, les gypaètes barbus, les loutres, les isards… Mais ce qui les a probablement le plus enthousiasmés, c’est de caresser des chèvres et de nourrir les marmottes. Pour le côté exotique, pouvoir servir de perchoir vivant pour certains volatiles et autres petits singes n’est pas des plus communs.

Ce soir, une conteuse est présente parmi nous.Peut-être allons nous retrouver nos deux héros précédemment cités?

Après cette étape de transition, les choses sérieuses et « sportives » reprendront demain avec notre deuxième journée rando en direction du lac de Gaube.

Bonne soirée et à demain si vous le valez bien!